Faites vous rappeler
Fermer
 
Valoriser un fonds de commerce gratuitement
EVALUER

Evaluation des fonds de commerce

 

Principes d’évaluation des fonds de commerce

La valorisation des fonds de commerce repose sur différentes méthodes plus ou moins fidèles à la réalité économique et plus ou moins utilisées par les experts. L’objectif est d’obtenir une estimation qui se rapproche le plus de la valeur vénale du fonds de commerce. Par valeur vénale, nous entendons le prix qui aurait été acquitté dans des conditions normales de marché. L'évaluation des fonds de commerce est donc analogue à l'évaluation d'entreprises.
Toute évaluation, valorisation, estimation de fonds de commerce, aussi approfondie soit-elle, ne peut en aucun cas prétendre de fournir une hypothétique juste valeur du fonds. En effet, l’évaluation correspond plus au début des négociations plutôt qu’au prix final. 
 

La méthode basée sur le Chiffre d’Affaires

Cette méthode est la plus utilisée. Elle consiste à appliquer un pourcentage au Chiffre d’Affaires moyen. Ce pourcentage provient de barème élaboré à partir d’études statistiques. Les deux principaux barèmes de référence sont fournis par les Edition Francis Lefebvre et les Editions Callon. Ces deux éditions mettent à jour leur barème régulièrement pour prendre en compte les évolutions de marché.

 

Les méthodes basées sur la rentabilité

Ces méthodes préconisent d’appliquer un coefficient à la moyenne d’un critère de rentabilité. Le critère de rentabilité le plus connu est l’Excédent Brut d’Exploitation. D’autres indicateurs de rentabilité comme la marge brute, le résultat d’exploitation ou le résultat net peuvent être utilisé. 

 

Les méthodes mathématiques

Ces méthodes considèrent que la valeur vénale du fonds de commerce peut être obtenue grâce à une formule mathématique à partir de données principalement comptables. Ces méthodes sont anciennes et de moins en moins utilisées.
 

La méthode Rétail

Cette méthode se base sur deux données : le bénéfice moyen et la durée du bail. Cette méthode consiste à actualiser les bénéfices futurs jusqu’à la fin du Bail à un taux d’escompte égal au taux d’intérêt. 
 

La méthode Marx

Cette méthode, plus récente, calcul la valeur du fonds de commerce à partir de la valeur du droit au bail, de la marge brute d’autofinancement et d’un coefficient d’emplacement.
 

La méthode Leake

Cette méthode se base sur l’idée qu’un fonds de commerce permet de dégager un superbénéfice qui s’amenuise au fil des ans. Le montant du superbénéfice est égal au bénéfice d’exploitation retranché des intérêts des capitaux investis. La valeur du fonds de commerce résulte alors de la capitalisation de ce superbénéfice pour un nombre d’année et un taux défini. Cette méthode a des variantes (Manfred Berliner, Gustav Muller, Friedlander, Auler, Schalenbach, Moral et Goedeke).